Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte

Date de sortie : 24 Mai 2017

Maison d’Editions : Michel Lafon

Genre : Romance contemporaine

Le résumé :

Et si on prenait le risque d’être heureux ?

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Un roman pétillant sur l’amitié et le pouvoir de changer sa vie

En vente sur AMAZON


L’avis d’Ysra

 

Molly a 30 ans, a un boulot de serveuse, un petit ami et une vie qu’elle aime, ni plus ni moins. Elle aimerait beaucoup s’évader mais n’a pas le goût ni l’envie se satisfaisant de ce qu’elle a. Et puis un jour, sa meilleure amie, Marie, décède des suites d’un cancer en quelques mois. Avant de mourir Marie demande à Molly de lui faire une promesse importante : vivre à 200%  pour elles deux, vivre ce qu’elle ne pourra jamais vivre. Molly accepte, et quelques jours après l’enterrement, elle reçoit douze lettres écrites par Marie.

Dire que ce roman m’a émue est un faible mot. Nous découvrons au début de ce roman toute la peine immense ressentie par Molly, totalement démunie face à la perte de sa meilleure amie. Ces lettres vont être sa bouée de sauvetage, ce petit « truc » qui la maintient en vie et qui au fur et à mesure de sa lecture, va lui permettre de se dépasser et d’aller au bout de soimême.

Et là, au fil des mots de Marie, nous voyons Molly évoluer, se battre, tout plaquer pour réaliser ses envies, ses rêves et repartir de 0 pour vivre sa vie, leur vie.

L’écriture de Carène est douce et fluide, remplie de bienveillance et d’humanité. Elle réussit le pari de nous faire passer du rire aux larmes (et pourtant vu le sujet, j’ai éclaté de rire plus d’une fois en suivant les mésaventures de Molly) et nous fait passer un excellent moment de lecture.

En bref, avec un sujet pas facile, Carène a réussi le tour de force de faire de son roman non pas quelque chose de triste, mais quelque chose de bien plus fort : malgré le deuil et la douleur de la perte, la force d’aller de l’avant et surtout de réaliser ses rêves, quoiqu’il en coûte.

Ce roman est une magnifique leçon de vie, et nous donne envie une fois refermé de serrer ses ami(e)s dans ses bras et de leur dire combien on les aime. Je vais en tout cas m’intéresser de plus près à la bibliographie de cette auteure 🙂

 

Ma note :     coeur-plumecoeur-plumecoeur-plumecoeur-plumecoeur-plume  /5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s